11 avril 2014

11 avril 2014

Point sur l'Alsace : Mulhouse et Colmar

Aujourd'hui, ce ne sont pas des produits ou des services que nous allons découvrir, mais... une région ! Et plus particulièrement deux villes : Mulhouse et Colmar, respectivement du Bas et du Haut-Rhin. Hop la, c'est parti !

Mulhouse

Mulhouse est la ville que l’on surnomme parfois le « Manchester français », celle qui a vu naître le tristement célèbre Alfred Dreyfus (l’homme accusé d’avoir remis aux Allemands des papiers confidentiels sous la 3e République et qui fut défendu par l’écrivain Emile Zola, notamment dans sa lettre ouverte adressée au Président de la République « J’Accuse » parue dans le journal « L’Aurore », ce qui donna lieu à ce que l’on appela « L’Affaire Dreyfus » et qui divisa la France en deux camps : les dreyfusards et les antidreyfusards). Avec sa Place de la Réunion, son ancien hôtel de ville transformé en musée historique, son Klapperstein, son temple protestant, Mulhouse est une commune du Bas-Rhin, au charme très alsacien présentant de très beaux colombages.


source : wikipedia

Colmar 

Colmar quant à elle est la préfecture du Haut-Rhin, troisième ville la plus peuplée, derrière Mulhouse et Strasbourg. Cette ville est notamment connue pour avoir vu grandir Auguste Bartholdi http://fr.wikipedia.org/wiki/Auguste_Bartholdi, le créateur de la Statue de la Liberté (dont il existe une réplique à Colmar, justement). La maison Pfister, l’ancienne douane (aussi appelée Koïfus, la maison Adolph (l’une des plus anciennes), la rue des Têtes, le quartier de la Petite Venise... tous ces bâtiments et lieux font de la ville un petit joyau très agréable à visiter et qui n’a rien à envier à Strasbourg, chef lieu de la région Alsace. 

L'architecture

source : encyclopedie.bseditions.fr



Il n’est pas rare de voir en Alsace des maisons où le bois est omniprésent : escaliers, planchers, charpente, et même à l'extérieur (des pans de bois venant compléter la façade).
Les fenêtres, à l’époque primitive, sont quant à elles généralement petites et carrées, pour devenir plus hautes et plus larges au 18e siècle. C’est d’ailleurs sur ces mêmes fenêtres que l’on retrouve parfois ce que l’on appelle en architecture une « chaise curule », c’est -à-dire deux pans de bois croisés (formant un X). Cette figure provient de la forme du siège curule, assise des magistrats dans la Rome Antique.  D’ailleurs, les fenêtres sont en Alsace d’importants éléments de l’architecture : on en retrouve jusqu’à 5 rien que dans le salon ! 
J'espère que cette parenthèse touristique et architecturale vous a plu ! Je suis une fan inconditionnelle de l'Alsace, c'est une région que j'ai le plaisir de visiter dès que j'en ai l'occasion et que je trouve vraiment singulière et superbe. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails